Les séchoirs à tabac

Le Périgord: un pays de cueillette

…« tant que le périgourdin vivra avec les cochons et trouvera sa nourriture au pied d’un châtaignier, il n’étendra pas ses vues au-delà de sa paroisse…Il lui faut faire naître de nouveaux besoins pour qu’il s’occupe à cultiver et qu’il en résulte une exportation ».Desmarets – Académie des Sciences – 1788.

Saluons donc la naissance de la tabaculture.


L'histoire des séchoirs à tabac de St Avit

C'est au sortir de la 1ère guerre mondiale que la tabaculture va prendre une extension considérable dans la commune de St Avit-Sénieur.


La culture du tabac aura largement façonné le paysage. Les nombreux grands hangars, séchoirs à tabac, dits « cathédrales » étaient construits pour pendre et faire sécher le tabac à la ficelle.


Leurs charpentes se devaient de supporter les poids considérables des pieds de tabac.


Le bardage: bois ou briques?

D'autres hangars font aussi partie du paysage et du patrimoine de St Avit-Sénieur.


Il s'agit des hangars en briques. Certains agriculteurs préféraient avoir leur bardage en brique pour plus de solidité. Il fut à l'usage reconnu que la fermeture en planches était plus efficace pour le séchage du tabac, car le bois se ressuie beaucoup plus vite de l'humidité.


Il existe aussi quelques séchoirs à tabac construits entièrement en pierre.


Exposés aux vents dominants, les volets (en bois ou plaques de zinc) étaient actionnés manuellement pour accélérer le séchage. Ensuite de Novembre à Février, tout le monde était mis à contribution pour trier les feuilles de tabac.

L’œuvre des artisans de la commune

Ce sont les témoins des années 1920 à 1970 d'une production qui a marqué les mémoires.

La construction de ces bâtiments était l'œuvre d'artisans locaux du pays dont les noms résonnent encore. Les charpentiers: Paulhiac et Jaky Landat. Le maçon: Auguste Testut.

 

La charpente était taillée dans la cour de la ferme. Les bois destinés à la charpente (chênes, peupliers, châtaigniers) et à la fermeture (Pins maritime ou Vergne) des 4 cotés (soit le bardage) étaient fournis par l'agriculteur et sciés par Fernand Fauchier assisté par son ouvrier André Duverneuil.


C'est l'histoire des grands hangars à tabac.


Un poids considérable...

Devinette: Quel est le poids de tabac suspendu* dans un hangar cathédrale? :

Un hangar cathédrale de 20 mètres de long par 8 mètres de large peut contenir 20.000 pieds de tabac suspendus à la ficelle. Chaque pied de tabac, pesant en vert, environ 0.5kg cela représente 10.000 kg ou 10 tonnes. Lorsque ce tabac sera sec, les feuilles sèches ne représenteront plus qu'un poids moyen de 1500kg à 1800 kg.

Ces grands hangars étaient prévus pour sécher seulement les tabacs bruns. Des modifications des charpentes sont indispensables pour sécher les tabacs blonds (beurley).

*suspendu « à la ficelle ».




Pause tabac...

" le tabac et l’amour se ressemblent fort. Beaucoup fait du mal, un peu ne gâte rien "

citation des libertins du XVIIIème siècle

Télécharger
Document tabaculture à Saint Avit-Sénieur
scan tabac.doc
Document Microsoft Word 1.7 MB